L'obésité prend l'ampleur d'une pandémie…

Une crise sanitaire qui justifie une mobilisation nationale. C'est l'appel que lance au gouvernement fédéral la commission des Affaires sociales du Sénat. Une proposition de résolution sera soumise à la séance plénière de la Haute Assemblée, le 14 février.

La commission s'est accordée sur un texte commun, au départ des propositions déposées par Philippe Mahoux (PS), Jacques Brotchi (MR) et Margriet Hermans (Open VLD). Le gouvernement est invité à élaborer un plan national de lutte contre l'obésité des adultes et la surcharge pondérale des enfants.
De nombreux amendements ont été intégrés aux propositions initiales, dans le sens d'une prise en charge globale (autant préventive que curative) et multidisciplinaire de l'obésité.

Conscients des limites du Plan national nutrition santé (PNSS 2005-2010), les sénateurs estiment qu'on ne peut plus se contenter de campagnes d'information qui ratent leur cible principale (les plus défavorisés sont plus exposés aux problèmes d'obésité). Les élus plaident pour des investissements publics en matière de recherche, une réglementation plus stricte pour la publicité sur l'alimentation et les produits amaigrissants en vente libre, ainsi que pour l'extension du remboursement de la chirurgie bariatrique (implantation d'un anneau gastrique), en centre spécialisé.

Un appel est lancé, aussi, aux autorités sanitaires, afin qu'elles diminuent le coût de la consultation du diététicien… Jacques Brotchi rappelle que les pathologies associées à l'obésité coûtent annuellement 600 millions d'euros à l'assurance-maladie (Inami).

(article publié dans le journal Le Soir, 30 janvier 2008)
Comments

La bioéthique est en perpétuel mouvement

La présidente du groupe MR du Sénat revient sur le travail qu’elle et ses collègues ont accompli ces dernières années, s’interroge sur le devenir des questions de bioéthique et avance une série de nouvelles propositions. Depuis 1999, la Belgique est à la pointe dans les dossiers de bioéthique. Sous les deux précédentes législatures, plusieurs lois ont été votées par le gouvernement arc-en-ciel (socialistes, libéraux, écologistes) puis la coalition violette (les mêmes sans les Verts), ce qui a permis à notre pays de combler son retard par rapport à d’autres nations, voire dans certains cas d’innover.

(article publié dans Le journal du médecin 29 janvier 2008)
Télécharger/Lire l'article complet
Comments

Responsabilité sans faute: 17 arrêtés d’exécution

Laurette Onkelinx: La réforme de la cardiologie a été arrêtée. C‘est un très vieux dossier. Cela fait 15 ans qu’on essaye. Je vais continuer à essayer. Ce ne sera pas finalisé avant le 23 mars! Il faudra du temps. Par contre, nous nous sommes déjà replongés dans le dossier des aléas thérapeutiques en collaboration avec l’administration de la Santé publique. Il y a 17 arrêtés d’exécution. C’est un des dossiers pour lequel on m’a dit qu’il y a quelques petits problèmes techniques. On les examine. On vérifie s’ils sont bien "techniques" et pas "philosophiques". On a déjà reculé l’entrée en vigueur en 2009. J’aimerais maintenir la date du 1er janvier 2009. Si ce n’est pas possible, on repoussera à juin 2009. S’il faut changer la loi, on pourra peut-être faire une loi-santé ou une proposition de loi.

(article publié dans Le journal du médecin, 1 janvier 2008)
Télécharger/Lire l'article complet !
Comments