Numerus Clausus injuste !

Nous refusons ce numerus clausus injuste, cruel et illégitime !

Jacques Brotchi, sénateur MR Françoise Bertieaux, députée, chef de groupe MR au parlement de la Communauté française Caroline Persoons, députée, chef de groupe MR à la Cocof

Tel qu'il est actuellement conçu en Communauté française, le système du numerus clausus est parfaitement injuste et cruel.

Chaque université francophone a un certain quota maximum d'étudiants à « faire passer » en seconde année. Certains étudiants ont réussi leur première année, parfois avec distinction, et se voient de ce fait refuser l'autorisation de continuer leurs études en médecine.

Ce numerus clausus est injuste. Chaque année, on voit des universités, dont les quotas sont remplis dès la fin de la première session, laissant de nombreux étudiants sur le carreau, malgré leur réussite, voire leur brillante réussite.

Par contre, d'autres universités ne parviennent pas à atteindre leurs quotas dès la première session et devront attendre septembre pour clôturer leurs quotas et ce, sous le nez de certains étudiants ayant réussi avec distinction dès la session de juin… mais pas dans la bonne université ! De par le fait qu'il impose un quota de réussites par université et non pas une sélection valable sur toute la Communauté française, ce sont forcément les universités qui ont les meilleures « cohortes » qui voient leurs étudiants pénalisés.

Télécharger/Lire l'article complet !
Comments