Les Bureaux du Pouvoir (2007)

Comments

FNRS : Flou budgétaire et ingérence de la part du Ministre Nollet !

Le Sénateur Jacques Brotchi ne cache pas son scepticisme quant à l’avenir de la recherche en Fédération Wallonie-Bruxelles et, plus particulièrement, quant au flou budgétaire qui entoure le FNRS.

De nombreuses informations contradictoires ont circulé ces derniers mois au sujet des moyens et décisions budgétaires affectés à la recherche.

Pour rappel, en mai dernier, le gouvernement décidait de geler les dépenses non obligatoires de 3,8%. Le 25 juin dernier, Monsieur Nollet annonçait que les perspectives budgétaires étaient meilleures que prévu et que les 2,245 millions d’euros attendus seraient libérés par le gouvernement. Malheureusement, le projet de décret qui était soumis ce 11 juillet 2012 aux parlementaires ne faisait nullement mention de cette révision.

« Qu’en sera-t-il finalement ? » s’interroge Jacques Brotchi. « Sur base des déclarations de Monsieur Nollet, des dizaines de chercheurs viennent d’être engagés. Vu la situation, il suffirait d’un nouveau revirement de prévision du bureau de plan à la rentrée pour que ces chercheurs ne soient plus financés. Comment voulez-vous qu’ils travaillent correctement dans des conditions aussi précaires ? »

« Si aucun effort budgétaire ne porte à l’avenir sur nos infrastructures de recherche, nos meilleurs chercheurs partiront poursuivre leur vie professionnelle dans des laboratoires ou à l’étranger où ils auront la garantie de meilleures conditions de recherche ! » s’inquiète Jacques Brotchi.

En outre, le FNRS a toujours décidé lui-même de l’affectation des montants qui lui sont attribués. Or, le Ministre souhaite dorénavant s’immiscer et orienter politiquement les choix scientifiques du FNRS.

Et Jacques Brotchi de conclure : « C’est au FNRS d’assumer la gestion et les choix stratégiques de la recherche, ainsi que d’être le garant d’une ligne de conduite cohérente dans la durée. Par ailleurs, le Ministre n’en a pas la compétence. Laissons la science aux scientifiques et non aux politiques ! ».
Comments