Prostitution et traite des êtres humains : Carte blanche

La question qui agite le conseil communal de Liège et qui surgit épiso­diquement dans certai­nes autres grandes villes de Belgique est l’occasion de relancer un vieux dé­bat : doit-­on obligatoire­ment considérer les personnes prosti­tuées comme des professionnelles ou comme des victimes ?

Avec la Fondation Samilia, dont l’ob­jectif premier est de contribuer à la lutte contre la traite des êtres humains, nous voulons nous distancier de toute approche moralisatrice de la prostitution. Nous pensons cependant qu’il est temps de nuancer le débat et de poser ouvertement les questions que d’aucuns préfèrent passer sous si­lence...

Télécharger/Lire la carte blanche !
blogEntryTopper
Comments