Numerus clausus: Jacques Brotchi et le MR craignent un effet d'annonce

Le MR s'est réjoui de la prise de position Laurette Onkelinx qui s'est clairement affichée en faveur de la suppression du numerus clausus mais craint qu'il ne s'agisse que d'un effet d'annonce.

Le sénateur Jacques Brotchi s'est réjoui de la prise de position de la ministre fédérale de la Santé Laurette Onkelinx qui s'est clairement affichée lundi en faveur de la suppression du numerus clausus. M. Brotchi craint cependant qu'il ne s'agisse que d'un effet d'annonce.

Rappelant son plaidoyer avec Françoise Bertieaux, qu'il fait valoir depuis 2005, en faveur d'une suppression des quotas et du numerus clausus, Jacques Brotchi a salué dans un communiqué le ralliement, qu'il juge tardif, de la ministre fédérale.

M. Brotchi se demande cependant quand les quotas seront supprimés, le gouvernement étant en affaires courantes. « Pour nous, c'est un effet d'annonce », indique l'élu réformateur. « Et si elle n'est plus ministre de la Santé, quid de son remplaçant ? Tout sera à recommencer », fait-il observer. Jacques Brotchi a par ailleurs rappelé que le MR est partisan d'un examen d'entrée à l'entame des études de médecine et d'une année de mise à niveau pour ceux qui ne l'auraient pas réussi.

Lire l’article !
blogEntryTopper
Comments