Médecins : beaucoup de diplômés, peu d'élus. Un vrai gâchis !

Suite à une question parlementaire que j'adressais hier à la Ministre de la Santé, le quotidien Le Soir me consacre une interview concernant les études de médecine. La Belgique, surtout francophone, diplôme à tour de bras des médecins qui ne pourront pas exercer sur le terrain. Pendant ce temps, les jeunes boudent la médecine de proximité. C'est un vrai gâchis !

D’abord d’un point de vue financier, pour les parents comme pour les pouvoirs publics puisque chacun sait que ces études sont très coûteuses. Ensuite du point de vue de la qualité de la médecine : ce métier s’apprend au pied du lit du malade, or nous n’avons pas la place pour accueillir tout le monde ». Quant à savoir si nous formons trop d’étudiant par rapport aux besoins, seul un cadastre détaillé de l’activité permettrait de le préciser mais il n’existe pas sous cette forme. Je préconise un « contingentement dès l’entrée, au moins via un examen d’aptitude à l’entrée qui soit obligatoire et contraignant afin de filtrer un minimum. Cette mesure doit s’accompagner de la mise en place d’une année de propédeutique afin de ne pas léser encore plus ceux qui n’auraient pas le “niveau”.

Lire/Télécharger l'article :
http://cl.ly/0o0k1Y2y3p0ablogEntryTopper
blog comments powered by Disqus